Maillane, la dolce vita

Grand ciel bleu, aucun nuage à l'horizon et des températures estivales à faire sortir le maillot de bain sur les plages de la Côte d'Azur. Vous l'avez compris, la saison du Stade Maillanais est tout simplement exceptionnelle. À tel point que les deux équipes séniors sont encore engagées sur quatre tableaux. Avec des bonus en prime.

En Rhône-Durance et en Espérance, les formations entraînées par Serge Pacholski et Dimitri Treuvey ont fait le travail face à Carpentras (2-1) et Lourmarin (1-6). Il y a deux saisons, les Maillanais avaient échoué aux portes du dernier carré en Rhône-Durance, sur le terrain des Dentelles. L'équipe Une évoluait alors en...Première Division. Depuis tout a changé. Demi-finalistes de la grande coupe districale, les Bucco-Rhodaniens sont un solide leader de PHA. Et encore un peu plus depuis hier. Alors qu'ils savouraient hier leur qualification historique à ce stade de la compétition, ils ont vu leur principal adversaire, Montfavet, être battu sur son terrain par Vedène. Maillane possède toujours ses cinq points d'avance sur Barbentane et désormais huit sur le troisième Vedène. Si l'équipe de PHA impressionne, que dire alors de la réserve? Même avec l'accroc de la semaine dernière aux Angles, Maillane reste leader de son groupe de Première Division et a vu hier Plan d'Orgon l'un de ses poursuivants, chuter contre Boulbon. Avec la qualification en Espérance en poche, le club maillanais est en lice pour un quadruplé quasi-historique dans l'histoire du district Rhône-Durance. Alors, elle est pas belle la vie?