Gérard Lanthier : La presse le surnommait « Le Gaulois »

Celui que la presse surnommait le Gaulois se nomme Gérard Lanthier. L'ex joueur pro qui habite à Avignon, a évolué à Lyon, Avignon, Auxerre, PSG, Rennes, Nimes...

Avec plus de 300 matchs de Division 1 au compteur, ce fantastique gaucher a été international militaire et Olympique. Il a également été finaliste de la Coupe de France en 1985 avec le PSG.

C'est un homme exceptionnel d'une humilité rare. Un grand Monsieur du Football que Gfoot 84 se devait d'honorer pour sa carrière et pour son humilité...

Le plus grand joueur français contre qui tu as joué : Alain Giresse. Etranger : Ivica Osim.
Le meilleur avec qui tu as joué : Serge Chiesa.

Une anecdote :

On reprend l'entrainement avec Auxerre après la trêve d'hiver. L’entraîneur nous pèse avant de partir en stage à Soulac-sur-Mer en Gironde. Garande a pris 1 kg, Szarmach et moi, nous avons presque 2 kg de trop. L'entrainement est soutenu 3 fois par jour en stage (normal).

On rentre à Auxerre et nous demandons à calmer le rythme des entraînements, mais l’entraîneur, n'est pas d'accord. On insiste à deux ou trois et on dit qu'on veut lever le pied, pour garder du jus.

Finalement on a gain de cause et l’entraîneur nous dit ironiquement qu'on fera les comptes samedi après le match de Metz !!

On débute le match contre Metz et on prend un but de Pécout, pratiquement d'entrée. A la sortie on gagne 6 à 1. Buts de Garande(1), Danio(1), Lanthier (2) et Szarmach (2). Il y avait un tableau au milieu de notre vestiaire.

A la craie, à la fin du match j'écris Danio 1 but, Garande 1kg en trop = 1 but, Lanthier 2kg en trop = 2 buts, Szarmach 2 kg en trop = 2 buts. Total = 6 buts heureusement pour Metz que nous n'avons pas pris plus de poids.

Tous les journalistes présents dans les vestiaires éclatent de rire et l’entraîneur qui n'avait pas encore vu le tableau était en train d'expliquer sa bonne préparation, en faisant le beau !!

D'un coup, il se retourne et voyant ça, de rage, il efface tout. Et moi j'en rajoute en le chambrant.

Sur YouTube je crois qu'il y a le résumé de ce match Auxerre-Metz 6-1 (D1 - 1983/84).

Un message à faire passer :

Jouer au foot pour se faire plaisir, pour gagner certes, mais avec loyauté et sans aucune tricherie. Pour moi, gagner autrement c'est se mentir à soi-même sur ses qualités. Bien mal acquis ne profite jamais.

Beau message !!