Le poste de numéro 10 est-il voué à disparaître ?

Le poste de numéro 10 nous a tous un jour fait rêver. Alliant élégance, technique et classe, les joueurs qui y ont évolué sont devenus de véritables idoles : Ronaldinho et Zidane dans les années 90-2000, Platini, Maradonna ou Francescoli avant eux…

Alors pourquoi ce poste de créateur, de meneur de jeu disparait peu à peu ?

Ces dernières années, nous avons constaté la baisse du nombre de milieu offensif central (n°10). Les joueurs les plus importants et les plus décisifs de nos jours sont les ailiers et les attaquants de pointe (Messi, C.Ronaldo, Salah, Mané…). Le classement du ballon d’or peut le confirmer chaque année.

Le problème du numéro 10 à l’ancienne, c’est qu’il participe très peu au jeu défensif.

A l’époque, un des dispositifs les plus appréciés était le 4-2-3-1, avec des milieux sur les côtés qui participaient beaucoup au travail défensif. Ce n’étaient pas des ailiers comme on en voit aujourd’hui, qui ne s’occupent quasiment que de l’attaque. Le numéro 10 pouvait donc souvent se contenter des efforts offensifs puisqu’il y avait déjà 8 joueurs pour défendre.

Les nouveaux dispositifs tactiques de nos jours sont devenus beaucoup plus défensifs au milieu du terrain, la plupart du temps avec une sentinelle et deux milieux relayeurs. Souvent, ce sera alors à un des ailiers ou un des deux « 8 » de jouer à ce poste de « 10 » au cours du match. On voit même de plus en plus le numéro 9 venir décrocher pour laisser l’espace aux ailiers, ou pour distribuer : c’est ce que l’on appelle un faux 9 (Benzema, Firmino notamment). Les équipes doivent adapter leur système de jeu à un football qui devient de plus en plus physique et tactique.

Aujourd’hui, c’est donc un des postes les plus emblématiques du football qui est en voie de disparition…