COUPE DE FRANCE : BC ISLE – COURTHEZON : Interviews croisés de Sabri Oueslati et Kader Nasri

Les hasards du tirage au sort font souvent bien les choses. Et la confrontation entre le BC Isle et Courthézon lors du second tour de la coupe de France aura un goût particulier pour les deux coaches qui partagent une amitié de longue date. Ils ont joué ensemble, leur chemin s’est croisé sur les bancs de touche, ils échangent régulièrement sur le football car ils partagent la même conception de cette discipline. Même si sur le papier, l’écart parait important entre une formation du BC Isle qui vient de descendre en D2 et qui est en pleine restructuration et une équipe de Courthézon qui vient de monter en R1 avec un doublé coupe/championnat, le match promet d’être passionnant et indécis. C’est un peu la beauté de cette compétition tant appréciée par les petits clubs mais aussi les spectateurs.

Quelle a été votre réaction suite au tirage au sort ?

Sabri Oueslati : « Forcément un peu déçu de prendre l’une des plus grosses équipes du district dès le second tour mais aussi la satisfaction de recevoir. C’est l’occasion idéale pour mes joueurs de se montrer lors d’un match qui va forcément se transformer en fête du football. Nous ne partirons pas avec les faveurs des pronostics avec mon équipe qui a considérablement été rajeunie et qui j’espère va pouvoir rivaliser d’un point de vue tactique contre ce qui se fait de mieux dans notre département. D’autre part, ça sera l’occasion de nous juger physiquement en prévision de notre principal objectif celui de la première journée de championnat et de notre déplacement à Pertuis."

Kader Nasri : « J’ai immédiatement pensé au coach et au président du BC Isle avec lesquels je partage une belle amitié. D’un point de vue sportif, je me suis un peu appuyé sur l’expérience de l’année dernière pour préparer ce genre de match. En effet en coupe Rhône Durance, nous avions souvent rencontré des équipes inférieures sur le papier et j’ai appuyé sur les points essentiels à savoir l’humilité pour éviter de la part de mes joueurs le complexe de supériorité. »

Quel sentiment avant d’affronter une équipe entrainée par une personne avec qui vous partagez une belle amitié ?

Sabri Oueslati :  « Nous avions mangé ensemble avant le tirage au sort sans avoir jamais eu le moindre soupçon du tirage au sort. Ça sera un moment particulier dans la mesure où nous avons joué ensemble au niveau ligue, j’ai également porté durant plusieurs saisons les couleurs de Courthézon à l’époque de Serge Recordier avec notamment une épopée en coupe de France en passant six tours alors que nous étions en PHA. Avec Kader, nous avons la même conception du football et je suis vraiment heureux de sa réussite actuelle. Je suis souvent allé voir son équipe jouer l’an dernier et ce qui lui arrive est amplement mérité car il ne lâche jamais rien. »

Kader Nasri : « Ca sera un moment particulier, même si je suis très heureux de jouer contre un ami d’enfance. Nous avons joué ensemble à Montfavet chez les jeunes et comme Sabri était originaire d’Apt, il venait dormir chez moi et j’allais également chez lui. D’autre part, nous avons en commun des parcours atypiques dans notre carrière de coach et ses nouvelles fonctions au Pontet nous incitent à souvent parler du football et de son avenir dans notre département. »

Comment voyez-vous cette confrontation se dérouler ?

Sari Oueslati : « Nous allons essayer de les gêner les plus longtemps possible. Il faudra que pour cela, mes joueurs respectent les choix tactiques et répondent présents sur le plan physique. Je sais très bien que ça va être très difficile mais en coupe de France tout est possible. Après j’espère que nous ressortirons vainqueur de ce match mais si ce n’est pas le cas, je féliciterai la victoire de Courthézon et je leur souhaiterai bonne chance pour la suite."

Kader Nasri : « C’est typiquement le match piège pour l’équipe supérieure sur le papier. Les joueurs du BC Isle vont jouer tous les coups à fond sachant qu’ils n’auront rien à perdre. De notre côté, il faudra être rigoureux et surtout concentré et motivé pour ne pas connaitre une grosse désillusion. J’ai préparé ce match en prenant en compte tous ces paramètres en espérant que tout se passe pour le mieux pour nous."

Un pronostic pour ce match ?

Sabri Oueslati : « 1/1 au terme des prolongations et victoire du BC Ise lors de la séance des tirs au but."

Kader Nasri : « Je suis trop nul en pronostic qui plus est en coupe de France pour aventurer à ce genre d’exercice. »

 

Galerie photos

Au fil des minutes