PHB - Latard : "C'était le moment de partir"

La nouvelle recrue de St-Didier arrive donc tout droit de CFA. Formé à la MJC Avignon et passé par Evian Thonon Gaillard, Robin Latard évoluait depuis deux saisons et demie du côté de Marignane. Mais pour le défenseur central vauclusien, c'était le moment de revenir dans son Vaucluse natal. Il nous explique son choix de s'engager avec St-Didier.

Il va découvrir un niveau qu'il ne connaît pas. Habitué aux joutes de CFA, Robin Latard sera donc l'une des attractions de cette deuxième partie de saison dans la poule A de PHB. Pourtant, la décision de signer avec l'USSD ne s'est pas faite de suite pour celui qui a décidé de quitter Marignane pour des raisons professionnelles : "cela faisait dix ans que je vivais du foot. Quand ce n'est plus ton activité principale, il y a des choix à faire". En effet, l'été dernier, un nouveau projet personnel l'envoie du côté de Villeneuve où il prend en gestion avec son ami Marco Andreo, la brasserie DUO. C'est à partir de ce moment que tout a changé pour le joueur vauclusien : "j'avais un planning de fou entre les entraînements tous les jours plus le travail. Ça faisait beaucoup. Là, c'était le bon moment pour partir de Marignane. Après, sincérement, je voulais arrêter complétement. Mais finalement me voilà à St-Didier et je sais que je vais bien m'amuser". Entouré de la plupart de ses amis sous les couleurs vertes et blanches, Robin Latard va donc entamer la course au podium avec St-Didier. Et peut-être dès dimanche face à Monteux? L'intéressé répond : "ça va se jouer à un jour près je pense par rapport à la licence. Maintenant, il y a quelque chose de sympa à jouer cette saison. Le projet est bon là-bas. Mais tous les matches vont être hyper-importants, ce n'est pas seulement celui de Monteux". Aujourd'hui dauphin de Cavaillon, l'USSD pourra compter sur un défenseur central de métier pour pourquoi pas créer la surprise de la saison. En tout cas, Robin Latard n'arrive pas en terrain conquis en PHB : "je vais découvrir le niveau mais comme de partout il y a toujours des bons joueurs dans toutes les équipes. Si je me dis que je suis au-dessus ça ne va pas bien se passer (rires)"